Je t’aime, moi non plus : mon ventre, et moi.

Cela fait un moment que je voulais vous parler de l’évolution de mon ventre depuis ces dernières années.

Avant de commencer votre lecture je tiens à préciser quelques petites choses : mon but ici est de vous informer, mon cas n’est pas une généralité. Ce sont des choses qui ont fonctionnées pour moi, mais nous sommes tous différents ! La meilleure des solutions selon moi réside dans le fait d’écouter son corps et ses ressentis. Je vous parle ici de deux produits, en aucun cas on m’a demandé de faire cet article. Si je prend le temps de vous l’écrire c’est vraiment parce que les effets ont été très bénéfiques pour moi 🙂 

Etant plus jeune je n’ai jamais eu de problèmes à ce niveau. Pas de douleurs, je digérais bien, tout allait très bien ! Il y a maintenant trois ans j’ai changé ma façon de m’alimenter : je me suis  tourné vers le « plant-based », « GREEN« , un régime presque végéta*ien et… une baisse importante de mon apport glucidique (très mauvaise idée. Les glucides sont le carburant du corps humain, un arrêt de ces derniers provoquent de nombreux dérèglements…) et donc par conséquent une alimentation beaucoup plus riche en fibres (et de façon radical). Seulement mon bidou lui a eu du mal à suivre… Quelques mois après ce changement, je me suis vraiment remise en question constatant que ça ne pouvait plus durer : crampes m’obligeant à rester coucher, aérophagie, transit complètement déréglé, mauvaise digestion, baisse d’énergie etc…
J’ai donc décidé de mettre à jour un petit carnet en notant ce que je mangeais et de me mettre des petits commentaires à côtés mentionnant si j’avais eu des douleurs dans la journée, comment j’avais digérer etc.. Et donc en écoutant mon corps et mon ressenti pendant quelques semaines, j’ai entrepris quelques changement au niveau alimentaire : refaire une belle place aux glucides dans mon alimentation (en insistant sur le riz basmati qui me soulage bien mes maux de ventre), diminuer les légumineuses (notamment les pois-chiche) que j’avais énormément de mal à digérer et consommer des fibres de façon raisonnable (oui oui je reste persuadée que trop de fibre est néfaste et que l’équilibre c’est de n’abuser de rien : oui oui le sucre comme les fibres!)

J’ai aussi réunis plusieurs petites choses qui me faisait du bien lors des périodes « de crises » :

  • Faire une cure de jus de citron/eau/curcuma/poivre noir : chaque matin un demi citron à jeun en même temps que mon comprimé Proviotic
  • Le soir, me faire une tisane maison de verveine : simplement de l’eau chaude et de la verveine
  • Diminuer les légumineuses que javais beaucoup de mal à digérer : c’est vraiment personnel, à vous de voir ce que votre corps supporte ou non !
  • Le soir manger simplement un bol de riz pour calmer mes crampes
  • Essayer de me détendre et faire des choses apaisantes : le stress n’aide vraiment pas à soulager les maux de ventre, au contraire… Le yoga et la méditation m’ont fait beaucoup de bien.
  • Ajouter une cuillère à soupe de psyllium dans un yaourt : le psyllium va permettre de réguler votre transit, qu’il soit trop lent ou, au contraire, trop rapide.
  • M’allonger sur le côté gauche avec une bouillotte sur le bas de mon ventre
  • Dormir suffisamment (point très important)
  • Prendre une cuillère (ou gélule) de charbon végétal activé pour diminuer l’aérophagie
  • Limiter les aliments crus que je ne digérais pas du tout

A côté de cela, je me suis intéressée aux probiotiques. J’avais déjà essayé deux cures il y’a un an mais je n’ai vraiment ressenti aucun effet. J’ai entendu parler de la marque Proviotic (lien en fin d’article) par de nombreuses personnes sur Instagram et me suis donc penchée sur ce produit. Pour vous expliquer un petit peu et parce que vous êtes plusieurs à venir me demander des informations sur ma page Instagram concernant les probiotiques :

Dès la naissance, l’intestin est colonisé par plus de 100.000 milliards de germes, dont certains sont bénéfiques pour la santé et d’autres néfastes. Cet équilibre instable conditionne beaucoup de fonctions de l’organisme humain.
Selon l’OMS, les probiotiques sont « des microorganismes vivants qui, lorsqu’ils sont administrés en quantités adéquates, exercent une action bénéfique sur la santé de l’hôte ». C’est donc une bonne bactérie qui va s’occuper de votre muqueuse intestinale, pour qu’elle soit plus efficace lors de l’assimilation des nutriments et minéraux essentiels, pour éviter les inflammations, renforcer son rôle modulateur sur votre système immunitaire, et augmenter ses effets antimicrobiens pour lutter contre les éléments pathogènes.

Les prébiotiques, eux, sont des fibres alimentaires dites « solubles » qui sont la nourriture favorite des probiotiques, et donc les alliées de votre flore intestinale, et qui vont stimuler aussi directement la production d’hormones par certains de nos organes dont l’action va augmenter notre métabolisme.
Le prébiotique végétal utilisé pour chaque fabrication de Proviotic, est un jus de carotte bio pasteurisé, sans aucun additif chimique ou animal. Le jus de carotte ici permet donc de « nourrir » le GLB44 (le probitotique) et ainsi d’en accroitre l’efficacité.

On a donc l’association d’une bactérie probiotique issue d’une fleur et d’un prébiotique, des fibres provenant d’un jus de carotte ; l’ensemble étant ensuite lyophilisé. Rien d’autre, aucun allergène, pas de gluten, pas d’OGM, aucun additif.

Bref sur le papier il avait tout pour me plaire ! Je décide alors d’entamer une cure de 1 mois. Un mois après, premier bilan :
Je me sens moins ballonnée, je dors mieux, je retrouve un transit tout à fait normal mais… j’ai encore des crampes abdominales qui me gênent. Je décide d’attendre deux semaines et recommencer une cure dans la foulée (je reviens de loin, j’avais des choses à réparer aha)
En même temps que cela, je continue les changements au niveau alimentaire et je commence un autre complément en combinaison avec Proviotic : la L-Glutamine.

J’ai lu énormément d’article au sujet des crampes, des colopathies, du syndrome du côlon irritable, des troubles du transit etc et j’avais déjà entendu parler de la L-Glutamine (lien en fin d’article). C’est un acide aminé dit non essentiel. Le premier role de la L-glutamine est d’aider les muscles à se régénérer après un effort. Ce n’est bien sur pas ce qui nous intéresse ici, mais c’est bon à savoir (elle est en effet trouvable dans les magasins de sport/musculation, ou sur des sites internet dans la rubrique musculation)
La glutamine a aussi un rôle très important dans notre système digestif. Elle va permettre de reconstruire la paroi intestinale abîmée et enflammée.

J’ai donc décidé de commencer en prenant 2 gélules matin, midi et soir pendant 3 semaines puis de diminuer a deux gélules matin et soir pendant 4 semaines.

Actuellement j’en suis a ma troisième boîte de comprimé Proviotic et deuxième boite de gélules de L-Glutamine et comment vous dire… Je re vie à nouveau! J’ai même commencé à réintégrer des légumineuses. Résultat : plus aucunes crampes abdominales depuis deux mois, un sommeil réparateur, une peau plus jolie (oui des troubles de la digestion vont avoir des conséquences aussi au niveau de la beauté de la peau), une bien meilleure forme (je ne fais plus de sieste l’après midi ahah), un transit régulier, une meilleure digestion, plus d’aérophagie.. BREF c’est vraiment le bonheur.

Pour finir cet article (que j’ai  mis du temps à vous écrire; c’est difficile pour moi de parler de moi, c’est la première fois que j’écris vraiment!) je tenais déjà à vous dire que, selon moi, la chose la plus importe est l’écoute de son corps; je reste persuadée que rien n’arrive par hasard. Pour faire simple je résumerai cela par cette phrase que je trouve très juste : « Les maux du corps sont les mots de l’âme. Ainsi on ne doit pas guérir le corps sans chercher à guérir l’âme. » Peut-être que ces maux de ventres cachent quelque chose de plus profond…

En occident, on combat le mal, la douleur, la gêne. En médecine chinoise, on ne la voit pas comme un ennemi à abattre mais tel un messager qui nous montre un dysfonctionnement à diverses origines. J’ai fais un gros travail sur moi ces derniers mois et j’ai constaté que mes maux revenaient souvent après des évènements particulier ou des émotions particulières.

Chacun à sa sensibilité, mais si je peux vous emmener à être à l’écoute de votre corps et à être à son service plutôt qu’à le combatte alors c’est une jolie chose.

Je reste présente pour la moindre question, que ce soit ici ou sur ma page Instagram.

Je vous embrasse!

J’ai acheté mes compléments Provitic ici. Sachez que suite à mon engouement, la marque m’a gentiment proposé de mettre en place un code promo : BGF8 (à rentrer au moment du paiement). Vous n’avez vraiment plus de raison de ne pas essayer !

J’ai acheté ma L-Glutamine ici 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s